Notre fondateur : BENJAMIN BOHIN

En 1833, Benjamin BOHIN a 11 ans. Ce fils de fabricant d’objets en fer et boîtes en bois, rêve de reprendre l’entreprise familiale pour lancer la production en série. Après deux refus et trois fugues, il finit par atteindre son but ! Artiste intelligent, actif intrépide, habile de ses mains, patron respecté et inspirant, il parvient à fonder un véritable empire. Les BOHIN sont une famille d’inventeurs : on doit à Benjamin les boîtes protectrices à distribution d’aiguilles, l’épingle de sûreté et bien d’autres. Travailleur visionnaire, ses voyages influencent les débats locaux. Il dira “N’oublions pas que la Chine ouverte nous obligera à vivre de peu par la concurrence qu’ils nous feront chez eux partout en se répandant par tout l’univers ». Sur fond de crise et de concurrence féroce, Benjamin BOHIN abat les cartes du made in France : « Luttez contre le chômage, achetez français ». Benjamin s’éteint en 1911, après une vie fournie et de beaux projets réalisés.